22.2 C
Los Angeles
août 25, 2019
INTERNATIONAL

Télécoms : le sud-africain MTN se déleste de ses actifs non stratégiques

MTN, premier opérateur de télécommunication en Afrique, vend des actifs d’une valeur de 140 millions de dollars. L’opération s’inscrit dans le cadre d’un plan de réduction de sa participation dans plusieurs zones pour mieux se repositionner sur ses marchés porteurs, notamment en Afrique où il doit faire face à de fortes pressions.

MTN Group, le plus grand réseau mobile d’abonnés en Afrique, a levé 2,1 milliards de rands, soit 140,24 millions de dollars de la vente d’actifs dans le cadre d’un plan de réduction de sa participation annoncé en mars. L’annonce a été faite ce jeudi 8 août par l’opérateur sud-Africain présent dans plusieurs pays africains et à l’international.

La décision intervient à la suite d’une baisse de 9,3% de ses bénéfices. MTNétudie une série d’investissements dans le cadre du programme de baisse de sa participation de 15 milliards de rands, soit 996,8 millions de dollars, échelonné sur trois ans, afin de se concentrer sur les marchés à forte croissance du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Une série de cessions en 2019

Au cours du premier semestre 2019, le groupe a cédé des actions au Ghana, dans le fonds d’investissement Amadeus et du site de réservation Travelstart pour 1,2 milliard de rands. MTN compte également vendre une participation dans Mascom Wireless Botswana pour 300 millions de dollars au cours de cette année. Pour la startup Jumia, MTN a réduit sa participation à 18,9%, contre 29,7% avant la cotation de la société à la bourse de New York. Par ces différentes opérations, la société se rapproche de son objectif.

Lire aussi : Nigeria : l’opérateur MTN contre-attaque en justice

MTN dont les bénéfices ont connu une baisse de 9,3% a vu son chiffre d’affaires des services progresser de 9,7% à 67,8 milliards de rands en devises constantes. Une hausse portée principalement par la croissance de 12,2% des activités de MTN Nigeria qui est son deuxième marché africain, après l’Afrique du Sud. Au Ghana également, l’opérateur a enregistré une hausse de 18,7%, alors qu’en Afrique du Sud cette hausse est de 3,3%.

Ces résultats ont été obtenus dans un contexte de fortes tensions entre l’opérateur et les autorités de plusieurs pays africains où il est présent, notamment le Nigeria, l’Ouganda, leBénin, le Cameroun. En dépit d’un environnent hostile dans plusieurs autres pays africains, MTN a annoncé début juillet 2019 une hausse de 7% du nombre de ses abonnés qui ont atteint 233 millions de clients. L’opérateur est implanté dans 21 pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Articles en relation

Tchad : plus de 3 000 fonctionnaires risquent la radiation de leurs postes

Awa Diallo

Paludisme en Afrique: comment prévenir la résistance aux médicaments ?

Awa Diallo

La Côte d’Ivoire prévoit des obsèques «exceptionnelles» pour DJ Arafat

Awa Diallo
Chargement....